Des airs de Seychelles en France : les plus beaux archipels

3 juillet 2019
îles Sanguinaires, Corse

Les Seychelles sont un archipel de 115 îles aux plages de sable blanc et à l’eau turquoise… Tout comme les Glénan, les Ebihen et les Embiez ! Des petits coins de paradis loin de l’océan Indien, mais à quelques kilomètres des côtes de la métropole.

L’Archipel des Glénan, Finistère

L’Archipel des Glénan

« Neuf îlots que l’on croirait plantés au cœur de l’Océan Indien », voilà le discours que pourrait tenir l’Office de tourisme de Fouesnant-les Glénan. C’est par bateau que vous pourrez accéder à Saint-Nicolas, le plus important d’entre eux. Les autres îlots sont soit occupés par la célèbre école de voile des Glénan, soit sanctuarisés en réserve ornithologique : alors n’oubliez pas vos jumelles ! Mais Saint-Nicolas justifie à lui seul le trajet d’une heure au départ de la côte (quinze kilomètres de Concarneau) : un lagon turquoise et abrité du vent, une plage de sable fin… Le tour de l’île à pied se fait en une quarantaine de minutes, durant lesquelles les plus attentifs repèreront sûrement le bijou floral des lieux : le narcisse des Glénan, unique au monde.

L’Archipel des Ebihens, Côte d’Armor

L’Archipel des Ebihens

Au large de Saint-Jacut-de-la-Mer, l’archipel des Ebihens, du nom de son îlot principal, est un petit coin de paradis. On y accède à marée basse, après une marche d’un kilomètre - attention à bien vous renseigner sur les horaires de marées pour pouvoir faire un retour sans encombre. L’eau turquoise et le sable fin de ses plages invitent à enlever les chaussures. En revanche, pour parcourir le chemin balisé qui traverse l’îlot, mieux vaut prévoir une bonne paire de baskets. Sur une vingtaine d’hectares à peine, on se retrouve au milieu de sous-bois, de landes, de rochers ou de bancs de sable. La Tour Vauban et la vue splendide sur la Côte d’Emeraude complètent ce tableau paradisiaque.

L’Archipel de Riou, Bouches-du-Rhône

Archipel de Riou

Au sud de Marseille, cet archipel commence face au Cap Croisette et s’étend en un long chapelet de 6 îles cernées d’îlots et de rochers. Sa richesse ornithologique (environ 200 espèces) lui vaut d’être protégé comme partie du Parc national des Calanques. Pour s’y rendre, l’idéal est d’avoir son propre bateau. Mais l’on peut aussi compter sur ceux des clubs de plongée. Et ça tombe bien, car si ces morceaux de calcaire arides sont magnifiques, c’est avant tout leurs fonds qui évoquent les mers chaudes. Les plongeurs pourront admirer des tombants de plusieurs dizaines de mètres, paradis des grandes gorgones et des éponges, mais aussi de nombreuses grottes et épaves antiques.

L’Archipel des Sanguinaires, Corse

Île de La Parata

Situées au large d’Ajaccio, ces îles sont un paradis pour les amateurs de nature sur fond d’azur, celui du ciel et de la mer. Selon certaines légendes, leur nom viendrait du latin Sagonares insulae (« les îles qui annoncent Sagone »). D’autres font allusion au jeu du soleil sur leurs roches de porphyre ou bien au rouge vif des fleurs de Frankénie à l’automne, ces petites plantes qui les recouvrent. Il est recommandé de faire le tour des îles en bateau depuis Ajaccio et de s’aventurer sur les îles pour y observer les quelques 150 espèces végétales qui y poussent. L’île de la Parata est sillonnée de plusieurs chemins de randonnée (de 30 minutes à 3 heures) offrant des points de vue extraordinaires.

L’Archipel des Embiez, Var

Archipel des Embiez

Au large de Six-Fours, près de Toulon, les cinq îles principales et les nombreux rochers des Embiez sont depuis 1958, la propriété de Paul Ricard. L’homme d’affaires y a fait aménager un port, suivi par un institut océanographique et de nombreux équipements de tourisme. Des aménagements respectant l’incroyable biodiversité de l’archipel : criques sauvages, récifs déserts, pinèdes, fleurs et vignes naturelles !

Retrouvez toutes nos promos d'été !

Lire plus d'articles