Découvrir d'autres régions de France hors saison

Les foules en moins !
26 mars 2019
Corse, France

Partir sans réservation, simplement parce qu’on a envie de prendre l’air, ce n’est pas qu’un fantasme. Pour y arriver, il peut suffire de jouer la « contre-programmation » et de partir hors saison. La preuve avec trois idées à creuser en ce début de printemps.

L’Ardèche au mois de mars

Ardèche, France

Avec ses nombreuses activités en eaux vives et ses hivers réputés rudes, l’Ardèche est prise d’assaut en été. Mais à partir de mars, avec un bon manteau sur le dos, on peut découvrir cette destination aux richesses naturelles exceptionnelles, à l’heure où les bourgeons éclosent. D’ailleurs, dès février, de nombreuses associations proposent des randonnées pédestres ou en cyclo-cross. Notons qu’un certain nombre d’entre elles allie nature et culture, donnant par exemple l’occasion de visiter la grotte Chauvet sans se faire marcher sur les pieds : ça change tout.

Le Train des Pignes au début du printemps

Le Train des Pignes

Avant que les grandes chaleurs n’accablent sa carcasse métallique, il faut prendre le train des Pignes en gare du Sud à Nice. De là, impossible de ne pas se laisser bercer par le tchouc-tchouc du « Chemin de Fer de Provence ». 151 km reliant Digne-les-Bains, voilà une excellente occasion de découvrir les merveilles de l’arrière-pays niçois et des Alpes du Sud. On peut y consacrer un jour ou une semaine, selon le temps dont on dispose. À noter que les autorails qui y circulent sont très confortables et que leurs vitres sont aussi larges que les paysages traversés sont majestueux.

La Corse au mois d’avril

The catennaciu of Sartène

Voici la possibilité de substituer au flot habituel de juillettistes et aoûtiens des processions un rien plus solennelles. Durant la semaine sainte, du 14 au 20 avril, elles sont nombreuses et montrent de l’île un visage authentique et édifiant. En Corse-du-Sud, le catennaciu de Sartène est particulièrement impressionnant : un pénitent reproduit, chaînes (catennaciu, donc) aux pieds nus et croix de 40 kg sur le dos, une passion de 2 km. Nul besoin de croire pour le voir et s’émouvoir.

Lire plus d'articles